La masturbation est-elle un péché?

Mon pasteur m’a dit que je peux me masturber, que ce n’est pas un péché. Est-ce normal?

La masturbation est un péché!

La masturbation est le fait de se procurer soi-même le plaisir sexuel en utilisant son propre corps (généralement les doigts) ou un objet. La seule manière par laquelle Dieu a prévu depuis le commencement que l’homme et femme devaient obtenir le plaisir sexuel, c’est mutuellement, réciproquement, et ceci, uniquement dans les bornes de l’alliance du mariage. L’homme ne peut pas se procurer tout seul le plaisir sexuel. Même chose pour la femme. Si l’homme pouvait tirer son plaisir sexuel de son propre corps, était-il encore besoin que Dieu crée la femme Ève pour l’amener vers l’homme Adam?

La masturbation rentre dans la catégorie des péchés de fornication ou d’impudicité tout comme les rapports sexuels avant le mariage ou hors mariage (l’adultère), l’homosexualité, le lesbianisme, l’inceste, le viol, la zoophilie ou bestialité (rapports sexuels avec les animaux), la nécrophilie (les rapports sexuels avec les cadavres humains ou d’animaux), la scatophilie ou coprophilie (les rapports sexuels dans les excréments humains), etc… On peut aussi commettre la fornication même par la pensée en convoitant un homme ou une femme dans son coeur, que ce soit en réalité, que ce soit virtuellement à travers une image ou une vidéo à la télé ou sur internet. C’est le cas de ceux qui regardent encore les films érotiques ou pornographiques. C’est une grande porte d’entrée pour les démons; pensez-y chaque fois que l’envie vous traverse.

Tous ceux qui se masturbent ne sont pas différents des homosexuels, des lesbiennes, des zoophiles et autres pervers.

Selon 1 Corinthiens 6:9-10, «…ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu». Le verset 18 va plus loin en déclarant ceci: «Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps».

Ainsi, celui qui se masturbe pèche, non seulement contre son propre corps, mais aussi et surtout contre le Créateur de ce corps, DIEU, car au vu de 1 Thessaloniciens 4:3-4, «ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté». Sa volonté selon 1 Thessaloniciens 5:23 est que «… tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!»

Il est très outrant et répugnant de voir comment certains soi-disant pasteurs recommandent la masturbation à leurs ouailles comme un moyen d’éviter l’adultère quand son époux(se) est absent(e) ou indisponible, de parer à la dépression ou un moyen d’éviter la fornication. Qu’est-ce que ces agents de satan ne feraient pas pour remplir leurs dénominations? Comment peut-on éviter la fornication en faisant la fornication?!

Disciples véritables du Seigneur Jésus-Christ, possédons notre corps dans la sainteté et l’honnêteté et (comme Hébreux 12:14 nous exhorte), recherchons la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

Il faut signaler que les démons généralement sont responsables de certains cas de masturbation chronique tout comme celui de la plus part des accoutumances ou addictions. Étant des entités uniquement spirituelles, donc incorporelles, ils passent par le corps humain et même le corps animal pour pouvoir expérimenter certains plaisirs que seuls les hommes ou les animaux peuvent avoir, notamment le plaisir sexuel. On a observé lors de plusieurs délivrances comment les doigts de la personne esclave de la masturbation se levaient et s’agitaient de manière incontrôlée. Dés que l’ordre de sortir de son corps était donnée aux démons avec autorité au Nom de Jésus-Christ, la personne agitait les doigts de plus belle et de façon hystérique. Et une fois qu’elle était délivrée de ces démons, l’envie de se masturber partait définitivement.

Poster un Commentaire

avatar