Peut-on se remarier après un divorce?

La question de savoir si on peut se remarier après un divorce ou même épouser une personne divorcée revient très souvent.

Le mariage est la première institution que Dieu a créée sur terre. Il est d’autant plus important aux yeux de Dieu que l’histoire de l’humanité commence par le mariage entre Adam et Ève; et qui devra se terminer par la célébration des noces entre Jésus-Christ et son épouse qui est l’Église. Le mariage n’a jamais été établi par Dieu pour être rompu.

Le divorce n’est pas une option dans le plan de Dieu pour l’homme et la femme. Cette union sacrée est prise d’assaut par toutes sortes de travestissements tels que: les unions libres légalisées (pax en France).

Divorcer et se remarier ou épouser une personne divorce n’est rien d’autre que de l’adultère aux yeux de Dieu, car la Bible mentionne clairement que les adultères n’entreront point dans le royaumes de Dieu (1 Corinthiens 6:9).

Malachie 2:16 : «Car je hais la répudiation, Dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, et celui qui couvre de violence son vêtement, dit l’Éternel des armées. Prenez donc garde en votre esprit, et ne soyez pas infidèles!»
Marc 10:11-12 : «Il leur dit: Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard; et si une femme quitte son mari et en épouse un autre, elle commet un adultère».
Romains 7:3 : «Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère en devenant la femme d’un autre».

Et si nous avons eu des enfants?

Les enfants issus d’une relation adultérine ou d’un mariage adultérin ne rendent pas le mariage légitime aux yeux de Dieu. Nous avons le cas de la femme d’Urie (Bath-Schéba) que le roi David avait prise pour épouse après avoir fait tuer son mari en guerre. Malgré le fait que le roi Salomon est issu de cette relation adultérine, Dieu n’a jamais considéré cette femme comme étant celle du roi David ainsi que le démontrent 2 Samuël 12:15 et Matthieu 1:6.