Peut-on prier la Vierge Marie ou les Saints ou les anges?

Au cours d’une conversation que le Seigneur Jésus-Christ avait eue au bord d’un puits avec une femme samaritaine, en Jean chapitre 4, Il avait confronté la piété des gens de Son époque: «Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs» (Jean 4:22).

Ce verset est plus que d’actualité aujourd’hui avec le culte et l’adoration voués à la «Vierge Marie» de la religion catholique. Et c’est là, l’une des plus grandes abominations de notre temps. Les gens adorent, en réalité, une divinité satanique en pensant adorer la mère de notre Seigneur Jésus-Christ. Il s’agit en effet de l’abominable «reine du ciel» dont le chapitre 7 du Livre de Jérémie parle et que le Vatican et les papes successifs ont fait adorer à travers les siècles au moyen de leurs idoles et statues macabres. Cette fausse «Vierge Marie» est aussi la déesse Isis chez les égyptiens ou la déesse Diane chez les Éphésiens et les grecs. On peut en effet voir en Actes 19:34-35 comment les Éphésiens ont confirmé que leur déesse Diane est en réalité la reine du ciel en parlant de son simulacre TOMBÉ DU CIEL.

Presque toutes les grandes civilisations de la terre, depuis l’antiquité jusqu’à ce jour, ont eu chacune leur «Vierge Marie», une femme déifiée supposée être soit la femme de «dieu» soit la mère de «dieu», et représentée par des statues que les peuples adorent. Si seulement les catholiques pouvaient réaliser à quel point Dieu a en horreur toute personne qui se prosterne devant une statue ou une image pour l’adorer ou lui vouer un culte! Lisez attentivement les versets suivants pour vous en rendre compte:

  • Exode 20:3-5 : «Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent» (Avez-nous bien noté que Dieu punit non seulement ceux qui adorent les statues mais aussi leurs enfants et leurs descendants? Ne vous étonnez donc plus que vos enfants ou petits enfants soient devenus ce qu’ils sont actuellement ou qu’ils aient tous ces problèmes auxquels ils sont confrontés).
  • Deutéronome 4:15-19 : «Puisque vous n’avez vu aucune figure le jour où l’Eternel vous parla du milieu du feu, à Horeb, veillez attentivement sur vos âmes, de peur que vous ne vous corrompiez et que vous ne vous fassiez une image taillée, une représentation de quelque idole, la figure d’un homme ou d’une femme, la figure d’un animal qui soit sur la terre, la figure d’un oiseau qui vole dans les cieux, la figure d’une bête qui rampe sur le sol, la figure d’un poisson qui vive dans les eaux au-dessous de la terre. Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte: ce sont des choses que l’Eternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier.»
  • Deutéronome 27:15 : «Maudit soit l’homme qui fait une image taillée ou une image en fonte, abomination de l’Eternel, oeuvre des mains d’un artisan, et qui la place dans un lieu secret!…»

Outre l’adoration des statues de la «Vierge Marie» entre autres statues, le chapelet et le rosaire (prière catholique composée de quatre chapelets d’oraisons) sont la matérialisation du culte à cette divinité luciférienne, ce qui n’est pas étonnant car ces choses ne sont mentionnées nulle part dans la Bible et aucun disciple du Seigneur dans le Nouveau Testament ne les a pratiquées à aucun moment. Pensez-vous que c’est par pur hasard que le chapelet se retrouve à la fois chez les catholiques, les musulmans, les bouddhistes, les hindouistes et les adeptes du vaudou? Suivez notre émission sur l’oecuménisme (ou religion satanique  mondiale unique) et vous comprendrez beaucoup de choses. Nous vous suggérons aussi l’article «Chapelets et Satanisme» disponible au lien suivant: http://www.bibleetnombres.online.fr/chapelets_et_satanisme.htm (Nous vous recommandons vivement cependant à le lire avec beaucoup de discernement et de ne pas succomber au goût pour les mystères, car la Bible suffit largement à tout vrai chrétien).

Il est triste et lamentable de voir comment la prière idolâtre intitulée «Je vous salue Marie» que la religion catholique a donnée au monde et que les gens récitent aveuglement n’est rien d’autre que la salutation de l’ange Gabriel à Marie lorsqu’il entra chez elle pour lui porter la bonne nouvelle de DIEU, selon laquelle elle concevrait et enfanterait le Messie. Une autre ligne de cette prière infâme n’est rien d’autre que la Parole qu’Élisabeth, poussée par le Saint Esprit, a adressée à Marie. Lisez vous-mêmes les 2 passages suivants pour vous en convaincre:

  • Luc 1:26-28 : «Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi».
  • Luc 1:39-43 : «Dans ce même temps, Marie se leva, et s’en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Élisabeth. Dès qu’Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint Esprit. Elle s’écria d’une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi?»

Aucun disciple du Seigneur dans la Bible n’a ni prié, ni adoré la mère du Seigneur. Quand Il fut invité aux noces de Cana ainsi que Ses disciples et Marie Sa mère (Jean Chapitre 2), et que le vin vînt à manquer, les convives n’ont pas imploré Marie de faire un miracle, mais c’est bien plutôt elle qui a demandé à son fils Jésus de faire quelque chose pour ces gens qui n’avaient plus de vin. Le Seigneur a d’ailleurs sévèrement et publiquement réprimandé Sa mère Marie comme le verset 4 le montre si bien: «Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n’est pas encore venue

Bien mieux encore, quand en Jean Chapitre 19, Jésus était sur le point de donner Sa vie pour nous sur la Croix, Il n’a pas désigné Sa mère comme Son remplaçant ou comme celle qui devait désormais s’occuper de l’Église. Le verset 27 nous montre comment  le Seigneur a plutôt dit au disciple qu’Il aimait de prendre soin de Marie en la considérant comme sa propre mère et comment ce disciple la prit aussitôt chez lui.

Il n’y a aucun verset dans la Bible qui dit que Marie est la porte du ciel. La seule et unique PORTE par laquelle on entre dans le Royaume éternel de DIEU est Jésus-Christ, seulement Jésus-Christ et rien que Jésus-Christ! Le Seigneur Jésus déclare en Jean 10:9 qu’Il est la porte et que si quelqu’un entre par Lui, il sera sauvé. Ainsi, toutes les autres portes par lesquelles les gens entrent, pensant aller à Dieu mènent en enfer, y compris la fausse vierge Marie que la religion catholique a érigée en porte du ciel. De même, le Seigneur dit en Jean 14:6 qu’Il est le chemin, la vérité, et la vie et que nul ne vient au Père que par Lui. C’est exactement ce que Son fidèle disciple Pierre, rempli du Saint Esprit, a déclaré aux chefs du peuple et anciens d’Israël en Actes 4:12 : «Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.»

Comment la vraie Marie, mère de notre Seigneur, peut être la «porte du ciel» ou la «reine du ciel» alors qu’elle n’est pas encore au Ciel? Jean 3:13 ne révèle-t-il pas que personne n’est monté au Ciel en dehors de Jésus-Christ qui est Ciel aux cotés de Dieu Son Père? Comme tous les saints qui sont morts (ou plutôt se sont endormis) en Christ depuis le premier siècle, Marie attend elle aussi le jour de l’enlèvement de l’Église où les morts en Christ à travers le monde ressusciteront et se joindront aux vrais chrétiens vivants ce jour là et ils iront tous ensemble à la rencontre du Seigneur dans les airs afin d’être éternellement avec Lui (1 Thessaloniciens 4:16-17).

Il faut souligner par ailleurs un détail très important: Marie n’est pas restée vierge toute sa vie contrairement à la fausse «Vierge Marie», la Marie diabolique que religion catholique a inventée. Le Nouveau Testament montre clairement que Dieu a recommandé à Joseph de prendre Marie pour femme (voir Matthieu 1:18-25). Prend-on une femme pour épouse pour qu’elle reste vierge? La Bible montre que Marie enfanta des fils et des filles à Joseph après Jésus (au moins 6 au total). Êtes-vous choqués par cette information et avez-vous du mal à l’accepter? Alors examinez attentivement les versets ci-après:

  • Matthieu 13:54-56 : «S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient: D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles? N’est-ce pas le fils du charpentier? n’est-ce pas Marie qui est sa mère? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères? et ses soeurs (au moins 2) ne sont-elles pas toutes parmi nous? D’où lui viennent donc toutes ces choses?…»
  • Marc 6:2-3: «Quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue. Beaucoup de gens qui l’entendirent étaient étonnés et disaient: D’où lui viennent ces choses? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et comment de tels miracles se font-ils par ses mains? N’est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon? et ses soeurs (au moins 2) ne sont-elles pas ici parmi nous? Et il était pour eux une occasion de chute».

Contrairement à ce que pensent certains catholiques, aveuglés par les dogmes hérétiques, ces personnes citées ne sont aucunement les cousins de Jésus, mais Ses frères et soeurs. Dieu qui est l’auteur de toutes les langues de la terre ne sait-Il pas faire la différence entre frères et cousins? Lisez la Bible et vous découvrirez par vous-mêmes que ces mots ne sont pas synonymes pour Dieu.

Abordons maintenant le culte aux «saints». L’adoration des «saints» (canonisés après leur mort par le Vatican) est une autre invention de la religion catholique. Ceux qui se livrent à ce culte infâme, non seulement font montre d’une ignorance biblique regrettable au sujet de qui sont en réalité les saints en Jésus-Christ, mais aussi et surtout se livrent inconsciemment à la nécromancie ou culte aux morts (Voir notre émission sur «Le culte des crânes de morts dans la religion catholique»). La litanie qu’on entend souvent lors des messes catholiques à savoir «saint tel ou tel, priez pour nous» est une infamie selon la Bible, car l’invocation des morts est une abomination aux Yeux de l’Eternel Dieu (voir les commandements de Dieu en Deutéronome 18:10-12; Lévitique 19:31 et 20:27). On peut lire aux chapitres 28 et 31 de 1 Samuel comment Dieu a puni de mort le roi Saül et ses 3 fils Jonathan, Abinadab et Malkischua (tous les 4 furent tués le même jour), au lendemain de sa visite de consultation spiritiste nocturne et secrète chez la magicienne d’En Dor. Il est curieux de constater que Saül  était allé demander à cette femme de lui faire monter Samuel du séjour des morts pour qu’il lui prédise l’avenir alors qu’il retranchait du pays ceux qui évoquaient les morts. La femme avait d’ailleurs cru que le roi lui tendait un piège pour la faire mourir.

Les morts ne sont pas au Ciel! Ceux qui sont morts sans Christ et dans leurs péchés sont dans le séjour des morts et ceux qui se sont endormis en Christ sont dans un lieu de repos provisoire d’où ils attendent le jour de l’enlèvement de l’Église. Toute personne qui adresse une requête ou une prière à une personne décédée commet une abomination et ouvre sa vie et sa famille à des esprits de mort. Vous ne pouvez donc pas aller à Dieu en passant par eux. La seule personne qui est notre avocat ou notre médiateur au Ciel et qui se tient devant Dieu pour intercéder en notre faveur c’est Jésus-Christ (Romains 8:34, 1 Timothée 2:5, Hébreux 7:25, 1 Jean 2:1). Précisons au passage que quiconque prie pour le repos de l’âme des défunts commet pareillement une chose horrible aux Yeux de Dieu.

Les versets suivants nous montrent que les saints sont les vrais disciples du Seigneur Jésus-Christ et ils sont vivants:

  • Romains 1: 1 et 7 : «Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Évangile de Dieu… à tous ceux qui, à Rome, sont bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!»;
  • Romains 12:13 : «Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité» (les saints bien vivants car les morts n’ont pas de besoins);
  • Romains 16:15 : «Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa soeur, et Olympe, et tous les saints qui sont avec eux»;
  • 1 Corinthiens 1:2 «à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, à ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, appelés à être saints, et à tous ceux qui invoquent en quelque lieu que ce soit le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, leur Seigneur et le nôtre»;
  • 1 Corinthiens 16:1 : «Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux Églises de la Galatie» (les saints ne sont pas morts car les morts n’ont pas besoin d’une collecte d’argent);
  • 2 Corinthiens 9:12 : «Car le secours de cette assistance non seulement pourvoit aux besoins des saints, mais il est encore une source abondante de nombreuses actions de grâces envers Dieu»;
  • 2 Corinthiens 13:13 : «Tous les saints vous saluent»;
  • Éphésiens 1:1 : «Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, aux saints qui sont à Éphèse et aux fidèles en Jésus-Christ»;
  • Philippiens 1:1 : «Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres»;
  • Philippiens 4:21 : «Saluez tous les saints en Jésus-Christ. Les frères qui sont avec moi vous saluent»;
  • Philippiens 4:22 : «Tous les saints vous saluent, et principalement ceux de la maison de César»;
  • Colossiens 1:2 : «Aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses; que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père!»;
  • 1 Timothée 5:9-10 : «Qu’une veuve, pour être inscrite sur le rôle, n’ait pas moins de soixante ans, qu’elle ait été femme d’un seul mari, qu’elle soit recommandable par de bonnes oeuvres, ayant élevé des enfants, exercé l’hospitalité, lavé les pieds des saints, secouru les malheureux, pratiqué toute espèce de bonne oeuvre».

Terminons par le culte aux anges. Il est curieux de voir comment la quasi majorité des faux pasteurs et filles de Jézabel que nous dénonçons ont commencé leur soi-disant ministère après une rencontre avec un ange ou une vision d’un ange (Billy Graham, William Branham, Benny Hinn, Mamadou Karambiri, Joyce Meyer, Mary K. Baxter et la liste est interminable!). En observant comment les choses que ces personnes font et enseignent sont extrêmement contraires à l’Évangile de Christ, nous concluons que les anges qui soi-disant leur montrent ces choses ne sont rien d’autre que des démons ou des anges déchus. C’est d’ailleurs ce que dit Galates 1:8 : «Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème!».

La pratique d’adorer les anges ou de leur adresser des prières et des requêtes est une forme de spiritisme (communication avec des entités spirituelles sataniques). Aucun disciple de Christ dans la Bible n’a adressé une prière à un ange. Certains pourraient rétorquer en disant que Lot s’était prosterné la face contre terre devant les deux anges que Dieu avait envoyés pour le sauver de la destruction de Sodome et de Gomorrhe (Génèse 19:1). Il faut souligner tout d’abord que le geste de Lot n’était pas une prière mais un signe de révérence. Nous voyons comment en Apocalypse 19:10 et Apocalypse 22:8-9, comment à DEUX REPRISES un ange a catégoriquement refusé que Jean se prosterne devant lui pour l’adorer. Lisez attentivement ces versets et notez comment l’ange lui dit d’adorer Dieu tout en lui révélant qu’il n’est que son «compagnon de service, et celui des frères qui ont le témoignage de Jésus» ainsi que «de ceux qui gardent les paroles de ce livre». Bien mieux, Hébreux 1:14 affirme que les anges sont «envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut». Bien mieux encore, 1 Corinthiens 6:3 ne révèle-t-il pas «que nous jugerons les anges?» Comment peut-on adorer les «personnes» qu’on va juger? 1 Pierre 1:12 ne dévoile-t-il pas que «les anges désirent plonger leurs regards» dans les révélations bibliques immensément grandes que nous ont apportées «ceux qui nous ont prêché l’Évangile par le Saint-Esprit envoyé du ciel»? Comment peut-on prier ou adorer les anges alors que Dieu trouve chez eux de la folie, ainsi que nous le révèle Job 4:18?

Chers lecteurs attachez-vous fortement à votre Bible et examinez toutes choses en vous basant uniquement sur elle (comme les Béréens d’Actes 17:11) et personne ne pourra plus vous tromper ni vous égarer.