Les écoles théologiques de formation pastorale: Est-ce biblique?

Les écoles théologiques ou séminaires chrétiens où les pasteurs sont formés: Est-ce biblique ou est-ce plutôt une invention humaine?

Comme nous l’avons souligné dans la réponse à la question «comment devient-on pasteur?», les coutumes et traditions humaines ont remplacé la Bible. Le reproche que l’Éternel a fait à Israël par l’entremise du prophète Jérémie, en Jérémie 2:13, est plus que d’actualité dans cette fin des temps: «Car mon peuple a commis un double péché: Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l’eau». Presque tous les chrétiens ont délaissé l’eau vive, pure et intarissable de la Parole de Dieu contenue dans la Bible, pour s’empoisonner avec les eaux infectes et nauséabondes des doctrines et d’inventions théologiques qui conduisent tout droit à la géhenne.

L’une de ces inventions qui s’est développée dès le Moyen-âge consiste en des écoles théologiques ou séminaires chrétiens de formation qui d’ailleurs sont de nos jours payants à prix d’or avec même des offres VIP pour les plus nantis. Une telle pratique n’apparaît nulle part dans le Nouveau Testament, qui nous montre la naissance et le modèle de fonctionnement de l’Église au premier siècle. Ceux qui ont la démangeaison de raisonner ou d’argumenter contre Dieu et Sa Parole, et surtout qui veulent à tout prix s’accrocher aux vaines choses que leurs mains bâtissent ou accomplissent, se hasardent à objecter que Paul a enseigné pendant deux ans «dans l’école d’un nommé Tyrannus» d’Éphèse (Actes 19:9-10).

Un tel argument, malicieux et reflétant le manque d’amour pour la Vérité, s’écroule comme un château de cartes, à la lumière des Saintes Écritures. La Bible ne mentionne pas que Tyrannus était un disciple du Seigneur. Les chercheurs et exégètes eux-mêmes ne s’accordent pas sur l’identité réelle de cet homme. Certains pensent qu’ils était un sophiste grec, professeur de rhétorique ou de philosophie tandis que d’autres supposent qu’il était un médecin ou un rabbin juif, propriétaire d’une «école» (ou mieux d’un auditorium) qu’il louait à des orateurs.

Pour notre part, nous ne nous fions qu’à ce qui est écrit dans la Bible.

En analysant ce mot «école», tel qu’il apparaît dans le texte grec original du Nouveau Testament, on réalise qu’il ne s’agissait nullement de l’école tel qu’on l’entend de nos jours. Le mot grec pour «école» dans ce texte est «σχολή», mot féminin dont la translittération est «scholè» et la prononciation phonétique «skhol-ay’». Ainsi il signifie, non pas une école au sens contemporain du terme comme nos universités actuelles, mais d’un lieu de loisirs ou de passe-temps où les éphésiens allaient, généralement après le travail ou durant les jours fériés, assister à des joutes oratoires, les discoureurs rivalisant d’adresse sur des questions philosophiques diverses, devant des spectateurs émerveillés. C’est pareillement le cas à l’Aréopage, à Athènes, en Actes chapitre 17, où quelques philosophes épicuriens et stoïciens menèrent Paul pour discourir avec lui. Il est dit au verset 21 de ce chapitre que «tous les Athéniens et les étrangers demeurant à Athènes ne passaient leur temps qu’à dire ou à écouter des nouvelles». Ainsi, l’Aréopage était une sorte de Facebook ou de Twitter de l’antiquité. Tout comme Actes 19:9 mentionne Tyrannus et son «école», Actes 17:34 parle de Denys l’aréopagite (qui d’ailleurs crut au Seigneur en entendant le discours de Paul).

Nous concluons donc que l’«école» de Tyrannus n’était pas un lieu établi pour les chrétiens afin d’y recevoir des cours de formation biblique (en plus payants), mais bien plutôt un endroit vraisemblablement pour les passe-temps et les loisirs oratoires, entres autres, endroit que Paul se trouva contraint à utiliser, à cause de l’hostilité à laquelle il avait été confronté dans la synagogue et surtout à cause de la nécessité et l’urgence de séparer les vrais disciples des fauteurs de trouble.

Par ailleurs, il n’est pas dit que Paul a enseigné dans cette «école» d’Éphèse durant le restant de sa vie, mais uniquement pendant deux ans, de manière circonstancielle, exceptionnelle.

En effet, Paul a prêché Christ dans plusieurs autres villes, à des endroits qui étaient, non pas des «écoles» mais de simples maisons de disciples. À Philippes, une «nommée Lydie, marchande de pourpre, de la ville de Thyatire, … femme craignant Dieu» lui ouvrit sa maison ainsi qu’à tous ceux qui l’accompagnaient (Actes 16:14-15). À Thessalonique, il communiait avec des frères dans la maison de Jason (Actes 17:5-9). Quand il se rendit à Corinthe, «il entra chez un nommé Justus, homme craignant Dieu, et dont la maison était contiguë à la synagogue» et «y demeura un an et six mois, enseignant parmi les Corinthiens la parole de Dieu.» (Actes 18:4-7; 11).

Le Seigneur Jésus-Christ a Lui-même établi en Jean 14:26, l’École à travers laquelle Ses disciples devaient être enseignés. Cette École est le Saint-Esprit qui est en même temps notre Enseignant, le seul Enseignant sûr, fiable et infaillible que la Bible recommande. Les hommes pourraient vous enseigner avec des erreurs, innocemment ou involontairement (y compris nous-mêmes derrière JesusChrist TV). Mais le Saint-Esprit de par Sa Nature ne peut jamais se tromper et Il nous conduit dans toute la Vérité, et ceci, GRATUITEMENT, sans qu’on ait à payer quoi que ce soit.

Examinons attentivement ce verset de Jean 14:26 : «Mais le consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en Mon Nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit». Cette promesse du Seigneur est une révélation éblouissante, formidable! Une véritable perle! Elle d’autant plus formidable qu’elle est réaffirmée en avec beaucoup plus d’emphase en Jean 16:13: «Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir».

L’apôtre Jean va rappeler cette merveilleuse promesse plusieurs années plus tard dans son épître en parlant de l’onction qui n’est rien d’autre que le Saint-Esprit (et non ce «pouvoir mystérieux» que les faux pasteurs utilisent pour appâter, voler, escroquer et intimider le peuple de Dieu). 1 Jean 2:27 : «Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés».

Les ministres de Christ qui nous ont précédés au premier siècle se sont fiés, non pas aux écoles bibliques et séminaires théologiques pour nous écrire leurs évangiles et épîtres, mais uniquement au Saint-Esprit ainsi que le montre 2 Pierre 2:21 : «…ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.»

Même le roi David reconnaissait qu’il parlait poussé par le Saint-Esprit (2 Samuel 23:2 : «L’Esprit de l’Éternel parle par moi, et Sa parole est sur ma langue.») et ni lui ni son fils Salomon ne sont allés à une aucune école humaine pour recevoir la connaissance infiniment grande et variée dont la Bible relate les concernant.

C’est ainsi des hommes incultes et illettrés (selon le monde) et de condition sociale basse comme Pierre et Jean pouvaient émerveiller les juifs, après qu’ils aient reçu le Saint-Esprit: Actes 4:13 : «Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c’étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus». C’est le même étonnement que le Seigneur a Lui-même provoquée parmi les Juifs selon Jean 7:15: «Les Juifs s’étonnaient, disant: Comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a point étudié

D’où vient donc cette pratique généralisée aujourd’hui d’aller étudier dans les séminaires et universités théologiques pour prétendre connaître les Écritures?! Certainement des quartiers généraux du diable où ces institutions sont planifiées et programmées afin d’égarer le maximum de personnes loin de la Bible, la seule vraie Parole de Dieu.

Peuple de Dieu, frères et soeurs dans le Seigneur Jésus-Christ, confiez vous à Dieu pour qu’Il vous ouvre l’intelligence pour comprendre Sa Parole. Nous avons mentionné plus haut la soeur Lydie qui a ouvert sa maison à Paul. Lisons un détail additionnel à son sujet: «…était une femme craignant Dieu, et elle écoutait. Le Seigneur lui ouvrit le coeur, pour qu’elle fût attentive à ce que disait Paul». Si le Seigneur par Son Esprit Saint ne nous ouvre le coeur, vous ne pourrez jamais comprendre Sa Parole, malgré toutes les formations bibliques reçues, malgré tous les «prestigieux» diplômes obtenus à Oral Robert University et consorts.

Nous aimerons conclure cette réponse par notre prière pour le Corps de Christ et qui n’est rien d’autre que celle que Paul en Éphésiens 1:16-19 : «Je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.»