La vidéo qui te fera regretter d'avoir fêté Noël ou la Saint Sylvestre

Description de l'émission

La multiplicité des prières dites de fin d’années, quel impact dans la vie des chrétiens?

La Bible nous donne une grande recommandation dans 1 Thessaloniciens 5:17, celle de prier sans cesse. Cependant, nous observons que dans certains milieux chrétiens cela se fait uniquement au mois de décembre, ceci accompagné par toutes sortes de ritualistiques étranges comme la fête en l’honneur du dieu soleil communément appelé Noël que beaucoup de chrétiens par aveuglement ou par endurcissement de leur coeur célèbrent (Le Seigneur ne disait-Il pas en Jean 4:22 : Vous adorez ce que vous ne connaissez pas;[…] ?). Peuple de Dieu, il n’y a pas une heure, un jour ou un mois qui doivent être décrétés de manière légaliste comme «jour, heure ou mois spécial de prière» sous-entendant que c’est des moments particuliers d’attaques ou période où le Très-Haut est plus réceptif aux prières. Attention donc à ces pratiques anti-bibliques qui se répandent de plus en plus: l’intensification de Prières et de retraites qu’au mois de décembre, les auteurs de ces thèses qui se plaisent à embrigader le peuple de Dieu utilisent généralement dans leur malice 3 stratégies:

  1. Ils sèment la peur des sorciers au peuple de Dieu, sous prétexte qu’ils risquent de ne pas entrer dans l’année nouvelle, ainsi ils doivent se mettre sous l’abri de beaucoup de prières,
  2. Pour bien passé l’année qui arrive, ils doivent la traverser au travers d’une bonne enveloppe en mettant le chiffre 16 pour l’an 2016 comme un droit d’entrée dans l’année nouvelle et aussi faire des offrandes…
  3. Ces serviteurs renomment l’année qui arrive, par exemple: «L’an 2016, l’année de la restauration», or, ces gens-là oublient que nous chrétiens nous sommes seulement DANS UNE SEULE ANNÉE qui est proclamée dans Luc 4:19 et Esaïe 61:2, cette année que le Seigneur Jésus a proclamé, l’année de grâce. Ainsi, l’Église vit une seule année, qui est l’année de grâce sur terre.

Un enfant de Dieu ne doit donc pas avoir peur de ce mois de décembre et de toutes les frayeurs qui l’entourent. Nous chrétiens, n’avons donc pas la peur en partage car ayant le Saint-Esprit en nous, la peur est le partage du monde et nous ne sommes pas du monde!

Psaumes 91:1 : Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.
Psaumes 121:5 : L’Eternel est celui qui te garde, L’Eternel est ton ombre à ta main droite.
Proverbes 29:25 : La crainte des hommes tend un piège, Mais celui qui se confie en l’Eternel est protégé.

Nous vous interpellons encore sur l’origine de ces pratiques païennes (il n’y a rien de nouveau sous le soleil comme nous le dit la Parole de Dieu en Ecclésiaste 1:9) qui par de faux serviteurs de serviteurs de Dieu, des loups déguisés en agneaux a infiltré le corps de Christ; il en va de même pour la fête dite de la Saint-Valentin, une autre abomination dédiée à des divinités historiques païennes que moult chrétiens aujourd’hui célèbrent.