Un jeune gabonais se réveille avec un message terrifiant pour le monde

Description de l'émission

Nous vous présentons ici un message prophétique effroyable pour l’Église du Gabon et plus généralement pour le corps de Christ à travers le monde, qu’un jeune Gabonais a reçu dans la nuit du 20 au 21 Novembre 2015.

Le message central de l’Évangile du Seigneur Jésus Christ est la repentance sans laquelle il n’y a point de salut et par conséquent point d’entrée dans le Royaume de Dieu et point de vie éternelle. Jean-Baptiste dont le ministère a consisté à préparer la Voie au Seigneur Jésus a commencé sa mission par le message de la repentance Matthieu 3:1-2, 7-8). Le Seigneur Jésus-Christ Lui-même a commencé son ministère par un message de repentance (Matthieu 4:17). C’est la même repentance que les apôtres du Seigneur tels que Pierre et Paul ont prêché (Actes 2:37-38, Actes 3:19, Actes 20:20-21, Actes 26:20).

S’il y a une génération depuis le commencement de la race humaine, où le message de la repentance est plus qu’urgent, c’est bel et bien ces temps troubles et difficiles de la fin des temps dans lesquelles nous vivons. Et l’une des missions de cette trompette que le Seigneur a jugé bon d’établir c’est propager et accentuer ce message de la repentance.

Le texte qui suit est la version manuscrite de ce message audio qui apporte plus de détails sur la vision et les circonstances dans lesquelles elle s’est produite. Nous vous convions à le diffuser largement dans les milieux chrétiens et même païens. Puisse ce message toucher le corps de Christ au Gabon et à travers le monde et le préparer pour l’avènement du Seigneur Jésus-Christ.

Le message prophétique

Ceci est une expérience effroyable que j’ai vécue. La raconter est une chose mais la vivre en est une autre car ce que j’ai vécu dans la nuit de vendredi 20 novembre au samedi 21 novembre 2015 entre 1h et 4h du matin (heure locale du Gabon) est une chose terrifiante que je n’avais jamais vécue depuis ma soi-disant marche avec le Seigneur Jésus. J’ai été transporté en esprit un peu comme ce que mon Seigneur Jésus avait vécu lorsqu’il fut tenté par le tentateur, entendez par là le diable Matthieu 4, versets 5 et 8, mais à la différence que je n’ai pas été tenté par le diable mais visité par l’Esprit de Dieu pendant près d’un quart d’heure.

Comme pour la plus part de mes nuits, avant de dormir je lis la parole de Dieu, et cette partie de la parole de Dieu que je lisais était dans Matthieu précisément le chapitre 3 jusqu’au chapitre 5. Après avoir lu, je me suis endormi. Je me suis vu sur un immense terrain où tout était en ruine… les murs des maisons, des églises bâtiments et autour de moi je sentais une forte présence, une voix autour de moi grondait et je pouvais sentir la colère de cette voix. Et cette voix me dit «Fils repens-toi, repens-toi, tu dois te repentir. C’en est assez! Si tu ne te repens pas de tes péchés je n’aurais aucune pitié à te punir sévèrement, éloigne-toi du péché, repens-toi véritablement, repens-toi», mais je ne voyais pas la personne qui me parlait, je n’arrivais même pas à bouger j’étais impuissant, et il dit:

«Je vais vous frapper, je vais frapper l’église du Gabon, d’Afrique et du monde car elle s’est détournée de Mes voies; elle étouffe Mon Fils Jésus-Christ. L’évangile du pardon et de l’amour n’est plus prêché dans ma maison.

Ceux qui disent me servir ne le font pas véritablement; ils ont de grands noms devant des hommes comme eux mais devant moi ils sont insignifiants. Ils bâtissent des bâtiments pour la gloire de leurs efforts mondains et veulent me les attribuer. Comme ils tiennent plus à leurs bâtiments qu’à moi, je vais les mettre en ruine». Lorsqu’il disait «en ruine», une force frappait les murs et ces murs s’écroulaient, les églises s’effondraient et les gens mouraient dans ces églises, et lorsqu’il disait «ceux qui disent me servir alors que ce n’est pas le cas, je vais les exposer et les massacrer», je pouvais voir comment la terre se divisait en deux et les hommes tombaient dans ces gouffres béants.

Ces hommes étaient en costume et ressemblaient à des hommes de Dieu. Ils criaient et demandaient pardon à cette voix mais elle était sans pitié ni pardon. Elle disait «J’ai envoyé Mon Fils pour vous et Il vous a montré le chemin à suivre mais vous avez fermé vos oreilles à son Évangile, l’Évangile de la Vérité, vous vendez Ma Parole, l’Évangile de Mon Fils; repentez-vous, repentez-vous car la fin est proche et Mon Fils revient bientôt. Vous avez expérimenté Ma puissance dans vos vies, mais vous repartez dans le monde pour commettre des adultères spirituels. Vous Me mêlez à vos dieux morts et aux ténèbres. Vous divorcez; l’impudicité est devenue le partage dans Ma maison et elle est devenue un lieu de tout genre d’abomination. Je vais vous frapper. Repentez-vous; la sorcellerie dans Ma maison… repentez-vous véritablement de vos impudicités, de votre frivolité et légèreté, fornication, négligence. Mon Fils est le chemin qui mène à la vie éternelle et au salut de vos âmes. Repentez-vous sinon Je prendrai ce que vous avez de plus cher dans vos cœurs et vos enfants mourront».

Et lorsqu’Il le disait, les petits enfants tombaient dans les abîmes, les murs tombaient sur eux, ils tombaient dans de grands trous qui se formaient et ces trous se refermaient. J’étais effrayé, je pleurais et n’arrivais même pas à parler…

Cette présence était si forte qu’elle me rendait immobile, mais ce que j’arrivais à faire c’était de retourner juste ma tête afin de voir ce qui était autour de moi, et à chaque fois que je retournais ma tête de la gauche vers la droite ou dans le sens inverse, et je pouvais voir comment les gens tombaient et criaient de partout, ensuite Il dit : «Vous les présidents, vous avez vendu ma nation au diable et avez tissé des pactes avec les ténèbres. Je vais vous frapper, je vais vous frapper si vous ne vous repentez pas. Je suis le Juste Juge. C’est à Moi qu’appartient la justice. Musulmans, bwitistes, bouddhistes, repentez-vous car quiconque ne croit en Mon Fils périra. Repentez-vous, repentez-vous, église du Gabon, église d’Afrique, église du monde, repentez-vous et Je vous épargnerai Ma colère. Repentez-vous, sauvez des âmes, dépeuplez les ténèbres, propagez l’évangile du Christ et défendez-le».

Lorsqu’il dit «défendez-le», je vis Georges Nama entrain de prêcher l’évangile du Christ dans le décor de son émission; il était déterminé et cette voix continua en disant «Vous vous liguez contre un défenseur de l’Évangile de Mon Fils, repentez-vous, repentez-vous». Je ne comprenais pas pourquoi il disait que Georges Nama était un défenseur de l’Évangile.

Pour ceux qui ne connaissent pas Georges Nama, c’est un Évangéliste Africain qui vit au Texas aux USA, précisément à Houston, et qui dénonce les hommes de Dieu qui font des pratiques occultes et qui ne prêchent pas véritablement l’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ.

Cela fait environ 4 mois que je l’ai découvert sur le net en cherchant des vidéos de prédicateurs et je suis tombé sur l’une de ses prédications intitulée: quiconque écoute une femme enseigner la Bible écoute satan et je suis tombé sur plusieurs de ses autres vidéos dans lesquelles il dénonce les pasteurs et prophètes de grands noms, tels que TB Joshua, Billy Graham, Benny Hinn, Crefor Dollar, Chris Oyakilome, Joel Osteen, le défunt Myles Munroe, Yvan Castanou, Alain-Patrick Tsengué, Joël Francis Tatu, Mamadou Karambiri, Raoul Wafo, Mike Jocktane, Guy-Vincent Kodja et j’en passe…, tous ces grands noms du milieu chrétien qui sont connus dans la prédication.

Et à un moment donné, je trouvais qu’il (Georges) en faisait déjà quand même un peu trop, j’ai un tant soit peu arrêté de suivre ses vidéos car un frère en Christ m’avait conseillé de faire attention à ce genre de prédicateurs, et j’ai arrêté de suivre les prédications de Georges dans lesquelles il dénonçait et même celles où il enseignait, et je me suis tourné vers d’autres prédicateurs tel qu’Andrew Darell. Ce détail ne sera pas peut-être important pour certains, mais moi j’ai trouvé bon de le mentionner parce-que ce message doit être rendu comme je l’ai vécu.

Cette voix continua en disant «Familles du Gabon trop longtemps vous sacrifiez, vous tuez, vous êtes fortement attachées à vos reliques et autres dieux… repentez-vous, sinon Je vous exterminerai en dizaines, en centaines, sans remords ni pardon vos enfants et tous ceux et celles que vous chérissez; repentez-vous véritablement, repentez-vous!».

Et je me suis réveillé en sursaut, tout tremblant, effrayé….

Aussitôt, j’ai commencé à pleurer en cherchant un stylo et un cahier pour noter tout ce que j’avais entendu et vu. Je suis allé au salon et tout le monde s’est pris de panique pour savoir ce qui se passait, ma mère, ma grande sœur et mon frère sont sortis. Mais lorsque je commençai à écrire, je me suis arrêté car c’était trop lourd dans mon cœur et écrire allait me prendre beaucoup de temps. J’ai couru dans ma chambre pour prendre mon téléphone et enregistrer (c’est ce message que vous avez suivi en première partie de cette vidéo).