Gare à l'évangile diabolique de la tolérance du péché et de l'Hyper-Grâce

    Description de l'émission

    Dieu en Christ-Jésus nous a envoyés dans ce monde prêcher aux gens la délivrance de leurs péchés et non la tolérance par rapport à leurs péchés.

    Notre Seigneur lors de son Ministère terrestre n’avait jamais toléré le péché de qui que ce soit, mais Il était ferme, intransigeant, non complaisant et rigoureux quand il s’agissait du péché.

    Après avoir sauvé de justesse de la lapidation par les pierres une femme surprise en adultère, Il ne lui a pas dit va et continue à tromper  ton mari ou à coucher avec tous les hommes mariés du voisinage ou de ton quartier, puisque l’infidélité est ta faiblesse, qu’elle est dans tes gènes et que tu la tiens de tes parents, et qu’il n’y a rien à faire pour toi. Bien au contraire, Il a dit à cette femme, «vas, et NE PÈCHE PLUS !!». On peut lire cette histoire émouvante en Jean 8:3-11.

    Considérons aussi ce que Le Seigneur avait dit à l’homme malade depuis 38 ans qu’Il avait guéri près de la piscine miraculeuse: «Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.» On peut voir cela en Jean 5:4-14.

    Jésus-Christ est la solution pour notre délivrance du péché qui nous rend esclaves. Jean 14:16 dit qu’Il est la Vérité et si nous parvenons à la connaissance pratique et non pas seulement théorique de cette Vérité, Elle nous affranchit selon que déclare Jean 8:32. Et si le Christ nous affranchit, nous sommes réellement libres selon ce que nous garantit Jean 8:36.

    Galates 5:1 nous assure que c’est pour la liberté que Christ nous a affranchit et nous exhorte à demeurer donc fermes afin de ne pas nous laisser mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Le mot affranchissement est synonyme de libération ou délivrance. Ce qui nous maintiendra captifs sous le joug de la servitude ou de l’esclavage du péché c’est la tolérance qu’on en fait.

    Une des tactiques que satan utilise de nos jours, plus que par le passé, pour entraver la délivrance du péché, c’est d’amener les chrétiens et même les hommes au service de Dieu à être tolérants par rapport au péché. Car il sait mieux que quiconque que la délivrance vous amène à l’affranchissement de l’esclavage du péché et vous conduit au Royaume de Dieu, alors que la tolérance vous maintient dans vos péchés et vous mène plus tard en enfer, dans l’étang de feu qui ne s’éteindra jamais.

    Satan a institué à travers le monde une tolérance et une banalisation du péché qui ont même infiltré presque toutes les «églises» et contaminé la quasi totalité des chrétiens. Nous vivons dans une culture et une génération de la tolérance.

    C’est normal de voir des chrétiennes aller à l’église et même de chanter dans des chorales soi-disant chrétiennes alors qu’elles ont des parties intimes de leur corps exposées au grand public. Mentir ou dire des faussetés est même sorti de la liste des péchés de la majorité de chrétiens. C’est normal pour les chrétiens de faire du sexe avant le mariage, de divorcer et de se remarier, alors que cela est strictement interdit par le Seigneur. C’est tout à fait normal de plus en plus pour les parents chrétiens que leurs adolescents aient des rapports sexuels et même fassent des enfants avant de se marier.

    99% des grandes entreprises à travers le monde ont des séminaires de formation gratuite sur la tolérance des homosexuels, des transsexuels, lesbiennes et autres pervers sexuels. De plus en plus nombreuses sont celles parmi elles qui ont des départements d’assistance au divorce pour les employés qui font face aux problèmes conjugaux.

    Presque tous les lycées, écoles et universités aux États-Unis par exemple ont institué des programmes de tolérance vis-à-vis des homosexuels, transsexuels et lesbiennes. Un de nos frères derrière cette trompette a fait sortir il y a quelques années sa fillette de ce système éducatif de plus en plus satanique quand son école a commencé à distribuer des condoms ou préservatifs aux enfants d’à peine 10 ans et qu’une autre école a conduit les écoliers à une mairie pour assister à un soi-disant mariage entre deux lesbiennes.

    Dans certains états aux États-Unis, il est même devenu illégal pour quiconque, les hommes de Dieu y compris, de prêcher contre l’homosexualité ou de la condamner, sous peine d’encourir une peine d’emprisonnement et de payer de grosses amendes.

    Nous sommes dans une génération où désormais le bien est appelé mal et le mal est appelé bien (Ésaïe 5:20). Prêcher la tolérance du péché et non la délivrance du péché revient à piétiner la Croix de Christ et de la rendre vaine. Et c’est ce que cette vidéo dénonce. Nous dénonçons aussi la doctrine de l’«hyper-grâce» qui est étroitement liée au courant théologique de la tolérance du péché.

    Vous avez certainement déjà entendu certains faux pasteurs enseigner qu’une fois que vous êtes sauvés, vous êtes sauvés pour toujours, que vous irez au Paradis ou entrerez dans le Royaume de Dieu quoi qu’il arrive, que vous avez la liberté de faire ce que bon vous semble avec votre vie, car vous êtes dans l’administration ou époque de la grâce, et que vous ne pouvez plus perdre le salut.

    Pourtant Hébreux 10:26-29 déclare l’absolu contraire: «Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce?»

    Vous comprenez donc que la doctrine du «UNE FOIS SAUVÉ, SAUVÉ POUR TOUJOURS» (à savoir qu’on ne peut plus perdre le salut dès qu’on est en Christ) est l’un des plus grands mensonges avec lequel satan aveugle la communauté chrétienne, le Corps de Christ à travers le monde.

    Insulter l’Esprit de la grâce comme le souligne Hébreux 10:29 revient à utiliser la grâce pour justifier ses péchés. Or que dit Romains 6:14-15?

    «Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce. Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce?»

    Si on ne peut plus perdre le salut une fois qu’on est en Christ, que penser de 1 Corinthiens 9:25-27 où l’apôtre Paul (l’un des plus grands Ministres de Christ de tous les temps) émet la possibilité de rater lui-même la vie éternelle?

    «Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure; je frappe, non pas comme battant l’air. Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres.»

    Beaucoup de chrétiens nés de nouveau seront surpris de se retrouver en enfer, s’ils continuent à avaler ce mensonge diabolique selon lequel ils sont libres de pécher parce qu’ils sont sous la grâce.

    Cette vidéo se veut aussi une correction des erreurs doctrinales qui entourent le sujet du salut par la grâce.