Chrétiens, crucifions la chair et ses désirs!!

    Description de l'émission

    Il est absolument impossible d’être à Jésus-Christ et de Lui appartenir si on n’a pas crucifié la chair avec ses passions et ses désirs (Galates 5:24). Aller à Christ consiste à passer par le chemin étroit de Sa Croix par laquelle nous crucifions notre chair, ses pulsions, ses exigences ainsi que le moi ou l’ego qui y sont attachés.

    De nombreux chrétiens vont à Jésus-Christ comme la femme prostituée va vers un homme sans pour autant l’aimer, ce dernier n’étant qu’un morceau de pain à ses yeux (Proverbes 26:6). Ils vont au Seigneur sans pour autant l’aimer du fond de leur coeur. Ils feignent de L’aimer par leurs lèvres mais leur coeur est éloigné de Lui, plus que l’orient ne l’est de l’occident. Ils vont au Seigneur uniquement pour recevoir des bénédictions, des guérisons, des miracles, Ses bienfaits en un mot. Ils veulent seulement le Jésus Sauveur (Celui qui guérit, pourvoie et délivre) et rejettent le Jésus Seigneur, car marcher sous la Seigneurie de Christ revient à vivre une vie disciplinée comme tout disciple authentique devrait le faire, en renonçant à soi-même et aux attraits des choses du monde.

    Quiconque est réellement en Christ devient automatiquement une nouvelle créature; les choses anciennes sont passées, toutes choses sont devenues nouvelles pour lui (2 Corinthiens 5:17) et les gens du monde ne le reconnaissent plus. La transformation en une nouvelle créature sous-entend que «notre vieil homme a été crucifié avec Lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché» (Romains 6:6).

    Si les gens de votre entourage ne vous trouvent pas méconnaissable après votre conversion, c’est la preuve palpable que vous n’êtes pas encore un disciple de Christ!

    Dieu se réjouit infiniment quand nous marchons selon l’Esprit et que nous n’accomplissons plus les désirs de la chair (Galates 5:16). Il est impossible de dompter la chair si on ne la crucifie pas.

    Puisse cette vidéo nous amener à cette stature spirituelle parfaite où nous pouvons déclarer comme l’apôtre Paul: «J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi» (Galates 2:20).