7 années de tribulations après l’enlèvement: fiction ou réalité?

Description de l'émission

2 Corinthiens 11:3 contient une mise en garde très capitale qui est plus que d’actualité dans ces temps de plus en plus ténébreux dans lesquels nous vivons :«… de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ».

C’est écœurant de voir comment la majorité de chrétiens se détourne à un rythme effrayant de la simplicité de l’Évangile de Christ pour lâcher leur intelligence après des doctrines de démons véhiculées par toutes sortes de théories philosophico-théologiques. L’enlèvement pré-tribulationiste est l’une d’entre elles et constitue l’une des plus grandes hérésies depuis le jour de la Pentecôte, jour de la naissance de l’Eglise, Corps de Christ.

 Cette émission est la 7ème thèse biblique dans la série «Les 7 thèses contre les doctrines de démons sur le retour de Jésus-Christ».

Le diable (dont l’objectif selon 2 Corinthiens 4:4 est d’aveugler l’intelligence des hommes afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ) a réussi à tromper des foules de personnes se disant chrétiennes en leur faisant croire qu’elles seront enlevées avant la période (fictive) des 7 années de tribulations qui succèderont immédiatement l’enlèvement de l’Église, alors que cette période de 7 années n’est mentionnée nulle part dans la Bible.

Des prédicateurs célèbres (selon le monde), des écoles théologiques réputées, des romanciers de renom (Tim Lahaye et Jerry Jenkins) et des films populaires tels que le Jour d’Après (Left Behind) ou Un voleur dans la nuit (A Thief In The Night) dirigés respectivement par Donald Thompson et Vic Armstrong ont contribué à véhiculer aux masses ces hérésies blasphématoires selon lesquelles l’enlèvement sera suivi de 7 années de «grande tribulation» au cours desquelles ceux qui auront raté la montée au ciel devront résister à l’antéchrist pour pouvoir être rachetés et prendre part au «second enlèvement».

La doctrine de pré-tribulationiste (c’est-à-dire celle du premier enlèvement avant les 7 années de tribulations) est une doctrine relativement nouvelle. Il n’existe aucune preuve historique qu’elle a été enseignée avant les années 1830. Si on considère les milliers de manuscrits, essais et livres sur une période de près de 2000 ans, sans compter les sermons, il n’y a pas trace de cette doctrine.

L’Anglo-irlandais John Nelson Darby est l’un des premiers défenseurs de la théorie pré-tribulationiste. Dans les années 1830, il commença à enseigner une doctrine qu’il appelait l’enlèvement secret. Plus tard, il publia sa propre version de la Bible d’où il élimina des passages entiers tout en tordant les versets, corrompant ainsi d’importantes doctrines bibliques et frelatant des Écritures clefs concernant la 2nde venue de Jésus-Christ.

Le tableau comparatif (en anglais) à ce lien de la bible Darby avec la Bible King James (la Bible standard) montre des choses incroyables que Darby a ajoutées ou retranchées des Saintes Ecritures. Au passage, le même site montre que Darby était versé dans l’occultisme. Un 3ème lien donne des ressources additionnelles sur les racines occultes de la théorie étrange du dispensationalisme véhiculée par Darby, dont il est considéré comme le père.

Plus tard, la doctrine pré-tribulationiste gagna une grande popularité dans les milieux protestants (baptistes notamment) quand Oxford University Press publia en 1909 la Bible Scofield (Scofield Reference Bible) de l’Américain Cyrus Ingerson Scofield, un fidèle disciple de Darby. Cette Bible hérétique et impie contenait des commentaires en marge soutenant le concept darbyste de l’enlèvement secret et pré-trubulationiste. Ces commentaires de Scofield ont amené la majorité des lecteurs à croire que ces doctrines font partie de la Parole de Dieu. Cela n’est nullement le cas!

L’institution Darby, qui depuis fort longtemps a un réseau de cellules (églises de maison) à travers le monde, trouble et renverse la foi de plusieurs personnes en enseignant qu’on ne doit plus chasser les démons, faire des miracles, imposer les mains aux malades, faire le baptême, etc., outre que les chrétiens ne prendront pas part à la tribulation. La présente vidéo, outre qu’elle expose les conséquences dévastatrices de cette doctrine sur la foi de plusieurs personnes, met en application 2 Timothée 3:16 en corrigeant une dérive théologique gravissime que le diable a réussi à faire passer pour la Parole de Dieu.

Nous sommes dans une consternation indescriptible quand nous voyons des prédicateurs tels qu’Henri Viaud-Murad, que nous pensions pourtant versés dans les Saintes Ecritures, embrasser cette interprétation darbyste de l’enlèvement de l’Eglise.

Puissent les mises en garde contenues dans cet enseignement amener tous ceux qui le suivront à s’attacher à la recommandation d’Hébreux 2:1 :«c’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles».