Dois-je quitter mon mari ou ma femme si il ou elle est sorcier(e)?

En d’autres termes, mon mari ou ma femme est sorcier(e), mulsuman(e), boudhiste, etc. ou simplement incroyant(e), dois-je le ou la quitter?

La Bible interdit catégoriquement à un(e) chrétien(ne) d’épouser un(e) non-chrétien(ne), sur la base de 2 Corinthiens 6:14-15. Ainsi, un(e) chrétien(ne) célibataire ne peut se marier qu’à un(e) vrai(e) chrétien(ne). Pour ceux qui se sont convertis étant déjà unis maritalement à des non-chrétiens, 1 Corinthiens 7:12-15 leur recommande de ne pas répudier leur femme ou leur mari au motif qu’ils sont incroyants. Cependant, si la rupture de la relation maritale est à l’initiative du non-croyant, le frère et la soeur en Christ ne sont plus soumis à l’interdiction de ne point se séparer. Seulement, le départ de l’autre personne non-croyante ne peut pas servir de prétexte au frère ou à la soeur d’entretenir des relations sexuelles ou de se remarier. Le faire serait de l’adultère aux yeux de Dieu.

C’est uniquement la mort d’un des époux qui met fin au mariage et non la séparation, la répudiation ou le divorce.